Un talent à découvrir

Jean Marquès est un jeune photographe de 22 ans, étudiant en 2ème année de l’ENSP-l’école de photographie d’Arles. Il aime la ville en hiver, particulièrement lorsqu’elle est balayée par le Mistral. Elle lui rappelle la ferme familiale portugaise où il se plait à aller chaque vacances pour travailler sur la somme de photographies de paysages désertiques alentour.

Sont présentées 3 photographies de sa série « Ce qu’il en reste », des devantures de magasins abandonnés, aux enseignes souvent disparues – comme il en reste encore à Arles. On se plait alors, avec nostalgie, à imaginer ce qu’ils ont pu être et l’animation commerçante qu’ils ont pu susciter. Et quel potentiel ils peuvent avoir demain. On retrouve chez Jean Marquès la mélancolie de l’œuvre de Luigi Ghirri. Comme lui, il s’élève face à l’accélération des images, au quotidien aveugle, au manque de mémoire et nous apprend à regarder les choses que nous frôlons tous les jours sans jamais les observer.

5 tirages (argentiques de l’artiste) de de sa série « Ce qu’il en reste », réalisée en hiver 2017, sont à découvrir/acquérir entre Arles et Marseille (et dans le shop). Chacun des tirages est au prix de 360 € (avec encadrement par SHL, Arles).

jean.JPG
Anne Carpentier