Lia Rochas-Pàris à Arles

Comme le Mistral, elle ne manque pas d'air. Toujours très inspirée, Lia Rochas-Pàris orchestre des EXPOSITIONS décoiffantes sur sa simple étagère, nommées Shelves, des RENCONTRES remarquées/remarquables "Comme un roman photo" avec des personnalités diverses telles India Mahdavi, Felipe Oliveira Baptista, Guy Yanaï, Inès Mélia, Caroline de Maigret, Anastasia Finders ou Diane Pernet, et des COLLAGES à haut degré de désirabilité. 

A l'ombre des projecteurs, dans l'antre de son père, Z.L Da Rocha(s) - un atelier d'une rue de copains-artistes du 13ème arrondissement, elle n'a d'yeux que pour sa feuille blanche (et sa fille). Les papiers découpés virevoltent au rythme des coups de ciseaux, diverses figures désuètes et glamour, morceaux anatomiques contraints par des lignes droites précisément découpées au cutter, le tout prenant part des "concrétisations géométriques". Lia préfère parler de "géométries variables" :
"En réunissant des images qui n’ont aucun lien entre elles, j’élabore une nouvelle structure visuelle constituée de géométries variables mêlées à quelques touches érotiques. Les espaces vides sont ponctués d’éléments évanescents : Formes géométriques ou abstraites, couleurs primaires, noirs & blancs, matières imprimés, parcelles de corps humains..."

Lia Rochas-Pàris a exposé ses collages à la Cité de la Mode et du Design, à la galerie AAA, chez Sans Titre avec le Studio Marant à Paris, au Poc à Marseille, à la fondation Emily Harvey à New-York, au Brakke Grond à Amsterdam et bientôt 23 d'entre-eux seront dévoilés, pour la première fois, chez la marchande des 4 saisons à Arles !

Exposition du 21 avril au 5 juillet. Vernissage le samedi 21 avril dès 18h30 en présence de l'artiste.

7C88B58B-3F58-4EC6-8179-82A487EF86BD (1).JPG
Anne Carpentier