De l'interprétation des poèmes de Dora Maar

“Je m'élance, et je chute. Je tourne, je tourbillonne. J'aspire à un geste, je respire et je continue haletante, suffocante ma course, un pas hésitant, puis s'assure un peu plus. Frénésie incessante du mouvement, d'un battement, à l'écoute de son cœur bafoué, ignoré, trop longtemps. Mais mon cœur bat, je l'entends à présent et il me guide. Contradictions folles et douces d'une vague sous l'effet d'une tempête, qui se dissipe peu à peu. “

Comédienne et réalisatrice Céline Pujol, est allée très loin dans l’étude des poèmes de Dora Maar, touchée par la force de ses textes, témoins d'une vie singulière, solitaire, brute et souveraine. Elle en a réunis des dizaines en menant l'enquête auprès des institutions et des collectionneurs.

Puis, la comédienne a pris le pas sur la simple fascination. Céline Pujol a entrepris de réciter les poèmes, et de se faire enregistrer. La danseuse et la scénographe ont ensuite pris le relais. Elle a créé une danse avec la complicité de la danseuse professionnelle Elvina Pascal, elle-même inspirée des poses aperçue dans les photographies de Dora Maar. Conscientes qu'elles tenaient là une oeuvre sensible et magnifique, la chorégraphie a été filmée par Nathanael Carton et Thomas Burgess, assistés de Maxime Bonan et montée par Nicolas Simon. La video sera projetée dès le 14 juin.

Moment de grâce à venir.


Le vendredi 14 juin à 19h,
à la galerie la marchande des 4 saisons,
rue de la Rotonde à Arles.
Suivi d'un verre de l'amitié.
Puis libre écoute des poèmes et diffusion de la danse filmée
du 14 au 22 juin (dernier jour de l'exposition Dora Maar).

Anne Carpentier