Easy Armchair, Pierre Jeanneret, 8 000€

Easy Armchair, Pierre Jeanneret, 8 000€

8,000.00

A l’indépendance de l’Inde en 1947, Nehru demande à Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier (1887-1865) de créer une nouvelle capitale pour la région du Punjab, en Inde. Il imagine ainsi l’ensemble de la ville, de sa conception urbanistique aux bâtiments eux-mêmes. En revanche, pour le mobilier, l’architecte fait appel à son cousin et collaborateur de toujours, Pierre Jeanneret (1896-1967). Ce-dernier poursuit sa création mobilière aux lignes épurées et fonctionnalistes tout en prenant compte de l’hétitage et le savoir-faire local indien. Pierre Jeanneret s’éteindra en France, deux ans après son retour, à l’âge de 71 ans.

Le mobilier récupéré de Chandigarh ces dernières années est un morceau d’histoire de l’art, au même titre que les maisons de Jean Prouvé ou les meubles de Charlotte Perriand, avec qui Jeanneret a travaillé avant l’épisode indien. Et, comme eux, leurs créations n’ont pas été et ne seront plus réédités, ce qui leur confère une plus grande valeur encore. Valeur qui ne fait toujours qu’augmenter au regard du marché de l’art.

Sur cette pièce, le jeu d’inclinaison de l’assise et du dossier (celui-ci est légèrement incurvé) associé aux pieds en forme de compas, supportant des accotoirs en sifflet, confèrent à l’ensemble une silhouette dynamique et élégante.

Easy armchair

1955-1956

Assise et dossier à fond de canne restauré, bois de teck massif

Restauration d’usage et d’entretien

Certificat d’authenticité

H. 68 x L. 54 x P. 58 cm

8 000 € le fauteuil (le dernier en stock)

De Jeanneret, il me reste un “tabouret haut” (6 500€) et une “chaise écritoire” (5 000€).

Appelez-moi pour toute information complémentaire : Anne, la marchande, 06 84 86 81 42 ou ecrire@annecarpentier.com

Ajouter au Panier